Des patients en ressortent… en vie!

Categories: In The Media.

Une dame qui éprouvait des problèmes cognitifs est encore en vie. Cette situation est inusitée, mais on ne doit pas y voir la réalisation de miracles. On doit parler plutôt de la progression de la médecine et des bienfaits que rapporte l’accompagnement en fin de vie.

«Sans porter ombrage à notre collaboration avec le milieu médical, cella illustre qu’il peut y avoir de l’imprécision quant aux pronostics de deux mois et moins. Le cancer, chez les personnes âgées, peut évoluer plus lentement que prévu. Dans certains cas, la maladie s’est subitement stabilisée. Parfois, se sont des personnes âgées qui n’ont pas voulu passer par une batterie de tests. Il y en a qui ont la chance d’avoir une seconde vie», note le directeur général de la Maison, François Gamache.

La situation est si paradoxale que selon le radio-oncologue Redouane Bettahar, ce pourraient être les excellents soins de fin de vie prodigués qui expliquent la « résurrection ». « C’est incroyable mais, des fois, quand une personne est bien soulagée, quand ses symptômes sont contrôlés et qu’elle n’a plus de soucis, sa santé se détériore moins vite. Les « soins de confort » prolongent la vie en améliorant l’état général d’une personne. »

Lisez l’article complet sur le site web de Le Rimouskois

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *