Réflexions d’un champion

Categories: Opinion.

La mort. Nous aimons croire que ça ne nous arrivera pas, ni à nous, ni à nos proches. Mais nous savons bien que ce n’est pas le cas. À l’époque, je connaissais très peu les soins palliatifs, et encore moins le confort, la dignité et l’humanité qui les caractérisent. Je ne me doutais pas que j’en ferais personnellement l’expérience dans l’année suivante. Heureusement, ma belle-mère adorée est décédée paisiblement dans un centre de soins palliatifs, avec sa famille et toute sa dignité, entourée d’amour et de compassion. Je dois féliciter personnellement toute la communauté des soins palliatifs du Canada pour le travail exceptionnel qu’elle accomplit afin d’offrir des soins et du confort aux patients et à leurs familles durant cette période difficile de leurs vies. Cette expérience a fait de moi un ardent militant et un défenseur actif des soins palliatifs, ce qui m’a permis de constater à quel point c’est un sujet difficile pour la plupart des gens.

Parler de la mort ne nous tuera pas. Mon rôle et celui des autres membres du Conseil des champions consiste à mieux faire connaître les soins palliatifs au Canada et le meilleur moyen de le faire, c’est d’en parler. Parmi les plus récentes activités de mes collègues membres du Conseil, citons l’exposé de Paul Lucas, président-directeur général de GlaxoSmithKline, au Canadian Club de Toronto, au cours duquel il a invité les sociétés canadiennes à promouvoir les soins prodigués avec compassion; un atelier donné dans le cadre de la Conférence de l’association des professionnels en ressources humaines par Kathy Butler, directrice générale des Services en ressources humaines à la Chambre des communes, qui a présenté les répercussions sur les milieux de travail des employés qui prennent soin d’un membre de la famille souffrant d’une maladie mortelle et un discours liminaire au Rideau Club à Ottawa par la sénatrice récemment retraitée Sharon Carstair qui a défini éloquemment les soins palliatifs comme étant l’essence de l’esprit humain.

Au cours des prochains mois, vous entendrez parler d’une campagne inspirante que je copréside avec mon confrère du Conseil des champions, Russell Williams, président de Rx&D, qui incitera les Canadiens à voir la mort différemment.

Ensemble, nous continuerons à briser le silence et à encourager le dialogue et les conversations significatives sur les questions de fin de vie.

Maurice Sendak est décédé récemment. Il avait 83 ans. Et si la plupart d’entre-nous le connaissons comme l’auteur du populaire livre pour enfants intitulé Where the Wild Things Are, il a aussi dit cette parole sage que je tiens à partager avec vous :

« Je pleure beaucoup parce que certaines personnes me manquent. Elles meurent et je ne peux pas les en empêcher. Elles me quittent et je les aime encore plus. » – Maurice Sendak

Michael Sangster est le vice-président des Relations gouvernementales au fédéral chez TELUS Communications.

Le Conseil des champions de l’Association canadienne de soins palliatifs est un groupe de leaders de la collectivité et du monde des affaires qui se sont réunis pour prêter leur voix et défendre les soins palliatifs au Canada. Ce sont des militants et défenseurs dévoués et l’Association canadienne des soins palliatifs est fière de les compter parmi ses amis. Pour la liste des champions, cliquez ici.