Les 25 ans du Centrespoir: le triomphe de la Vie

Categories: Community Engagement.

Même mission, donc, mais l’organisme sans but lucratif en serait à sa troisième phase d’évolution selon la directrice, en poste depuis presque un an. De 1987 à 2008, la fondatrice, Marielle Ouellet Chéron, a jeté les bases de la formation à l’entraide naturelle. Puis, sous la gouverne de Sophie Durand, le Centrespoir s’est enraciné dans le milieu local de Charlesbourg, dans le réseau communautaire et dans le milieu des soins palliatifs, en partenariat et en complémentarité avec le réseau de la santé.

C’est le défi de la croissance que souhaite maintenant relever la nouvelle directrice, Ana Gago Gourdeau. Non pas devenir plus gros, nécessairement, mais rejoindre plus de monde à la grandeur de la ville de Québec. «Le but, pour moi, c’est d’informer, pour que toute personne qui a le cancer ou un proche ait connaissance de l’existence du Centrespoir», énonce celle qui, dans la dernière année, a accueilli 116 personnes à l’organisme.

Lisez l’article complet sur le site du Charlesbourg Express.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *