Marilyn Gladu espère que son projet de loi sur les soins palliatifs va aider les Canadiens qui veulent vivre

Categories: Care.

Le projet de loi C-277 de Marilyn Gladu sera débattu à la Chambre des communes, mercredi. Son initiative, qui fait suite à la loi sur l’aide médicale à mourir, pourrait aider les Canadiens aux proies avec des douleurs intolérables de choisir la vie au lieu de choisir la mort, croit-elle.

«Où il y a des bons soins palliatifs, les gens choisissent de vivre dans les meilleures circonstances possibles pour aussi longtemps qu’ils peuvent», a-t-elle dit au Huffington Post Canada mardi.

Son projet de loi appelle au développement et à la mise en place d’un cadre qui donnera un meilleur accès aux soins palliatifs dans les hôpitaux, à la maison, les soins de longue durée et les hospices. Il donne un an au gouvernement fédéral pour travailler avec les provinces pour identifier :

  • les besoins en termes de formation et d’éducation pour les donneurs de soins ;
  • des mesures pour soutenir les aidants naturels qui aident des proches en fin de vie;
  • des mesures pour faciliter l’accès continu aux soins palliatifs au Canada.

Gladu veut aussi que le gouvernement fédéral étudie la possibilité d’amender la Loi canadienne sur la santé pour inclure des services de soins palliatifs.

Une pétition en soutien à son projet de loi dénote que 70 pour cent des Canadiens n’ont pas accès à des soins palliatifs de qualité. Plus de 1400 personnes ont signé pour faire savoir à la ministre fédérale de la Santé Jane Philpott qu’ils peuvent que le gouvernement appuie le projet de loi de Gladu. Au total, 89 pétitions sur les soins palliatifs ont été présentées à la Chambre des communes depuis novembre dernier.

Cliquer ici pour l’article complet.