Les candidats aux élections partielles ne doivent pas négliger les enjeux de la santé et du vieillissement

Categories: Policy.

« Les politiciens aiment commenter les enjeux en petites phrases toutes faites », a déclaré aujourd’hui le président de l’AMC, le Dr Louis Hugo Francescutti. « Mais ces petites phrases passe-partout ne contribueront pas à bâtir la stratégie dont nous avons besoin pour assurer l’avenir de la santé et du mieux-être des Canadiens. Les enjeux des soins de santé ont été négligés par les politiciens pendant trop longtemps. »

L’AMC a annoncé qu’elle faisait paraître des messages publicitaires dans les circonscriptions de Toronto Centre,Brandon-Souris, Provencher et Bourassa afin de souligner l’importance d’une stratégie nationale pour la santé et les soins à domicile des personnes âgées.

« Nous ne favorisons pas un parti ou un autre, a-t-il dit. Nous favorisons la santé, c’est tout. »

À l’heure actuelle, 14 % des Canadiens sont âgés de plus de 65 ans. Cette proportion atteindra 25 % en 2033. Pourtant, il n’existe aucun projet de stratégie nationale sur les soins à domicile, les soins de longue durée et les soins palliatifs pour les personnes âgées », a dit le Dr Francescutti.

« Un tsunami gris approche et notre système doit changer pour répondre aux nouveaux besoins, a-t-il dit. Des milliers de personnes âgées se retrouvent dans un lit d’hôpital alors qu’elles pourraient obtenir des soins plus adéquats, de grande qualité et moins coûteux dans les établissements de soins de longue durée ou à domicile avec l’appui voulu. »

« Si toute politique est véritablement locale, alors il n’y a rien de plus local que la santé des électeurs et de leurs proches », a conclu le Dr Francescutti.

Pour plus d’information, suivre #santéainés ou consulter transformationsante.ca.