Parlons plutôt des soins palliatifs

Categories: In The Media.

Bien que l’Association canadienne de soins palliatifs (ACSP) et la Société canadienne des médecins de soins palliatifs (SCMSP) se réjouissent du plan pour améliorer et mettre en œuvre des normes de soins palliatifs partout au Québec, elles croient, néanmoins, que les Canadiens devraient s’assurer que les soins palliatifs de qualité sont accessibles à tous, et ce, avant de penser à l’aide médicale à mourir ou à l’euthanasie.

« À l’heure actuelle au Canada, seulement de 16 à 30 % des Canadiens ont accès à des soins de fin de vie de qualité. Avant d’adopter des projets de loi qui permettent le suicide assisté par un médecin, nous devrions réfléchir à ces données et tenter d’améliorer les soins de fin de vie pour tous, a indiqué Sharon Baxter, directrice générale de l’ACSP. Des soins palliatifs de qualité n’ont pas pour but de hâter ou de reporter la mort, mais bien d’améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille qui sont aux prises avec les problèmes relatifs à une maladie potentiellement mortelle. »

L’ACSP et la SCMSP sont d’avis que les soins palliatifs visent à assurer une bonne mort à tous les Canadiens par une approche interdisciplinaire qui comprend, entre autres, la gestion de la douleur et des symptômes, le support psychologique, les soins spirituels et l’assistance au deuil, afin d’alléger la souffrance des patients et de leur famille.

« Un récent sondage de la SCMSP (auquel près de 46 % des membres ont répondu) a révélé qu’une majorité étonnante des médecins étaient opposés à la légalisation de l’euthanasie (88 %). De plus, 90 % des répondants ne voudraient pas participer à un acte d’euthanasie, a poursuivi Doris Barwich, président de la SCMSP. On ne doit pas s’attendre à ce que le personnel dévoué et dédié qui prodigue des soins palliatifs participe à ces pratiques. »

En outre, l’ACSP et la SCMSP aimeraient faire la distinction entre la sédation palliative et la « sédation palliative terminale », où l’intention est de causer la mort. La sédation palliative vise à soulager les souffrances intolérables en abaissant intentionnellement le niveau de conscience du patient au cours des derniers jours de vie en administrant de façon proportionnelle et sous surveillance, des médicaments sédatifs sans opiacés[i]. La sédation palliative ne prolonge pas la vie et ne hâte pas la mort, mais vise à traiter la souffrance intense. Pour consulter la terminologie connexe, rendez-vous à www.acsp.mnet/parlonsdabord.

L’ACSP et la SCMSP désirent que tous les Canadiens jouissent de la meilleure qualité de vie possible lorsqu’ils sont atteints d’une maladie limitant l’espérance de vie ou d’une maladie terminale. Tous les Canadiens ont un droit aux soins palliatifs de qualité.

Alors que s’entame le débat sur les questions contentieuses liées au suicide assisté par un médecin et à l’euthanasie, l’ACSP et la SCMSP veulent également réassurer les Canadiens qu’il existe des méthodes efficaces pour contrôler les symptômes et apprivoiser les peurs relatives au processus de mourir. Les médecins ou fournisseurs de soins palliatifs sont là pour vous appuyer et vous diriger vers d’autres ressources, le cas échéant. Communiquez avec l’ACSP pour une liste de ressources en soins palliatifs dans votre région. Vous pouvez aussi consulter les définitions des termes clés et sur le débat en cours dans le cadre de la campagne « Parlons d’abord des soins palliatifs » à www.acsp.net/parlonsdabord.

-30-



[i] Fraser Health. Refractory Symptoms and Palliative Sedation Therapy Guideline. 2011; p. 2.

 

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

 

Vanessa Sherry

Agente de communications

Association canadienne des soins palliatifs

Courriel : vsherry@bruyere.org

Téléphone : 613-241-3663, poste 229

 

L’Association canadienne des soins palliatifs, porte-parole national des soins palliatifs au Canada, se consacre à la recherche de l’excellence dans l’accompagnement des personnes qui approchent la mort, afin de soulager le poids des souffrances, de la solitude et de la douleur. L’Association travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations nationales et ne cesse de déployer des efforts pour assurer que tous les Canadiens, quel que soit l’endroit où ils vivent, aient tous accès à des services de soins palliatifs de qualité pour eux-mêmes et leur famille. 

La Société canadienne des médecins de soins palliatifs (SCMSP) a été établie avec la vision de promouvoir la meilleure qualité de soins de fin de vie qui soit par tous les médecins au Canada. La SCMSP travaille à améliorer la qualité de vie des Canadiens et familles aux prises avec une maladie potentiellement mortelle en faisant progresser le domaine de la médecine palliative et en rendant cette discipline bien présente à l’échelle locale, provinciale et nationale. Ses membres sont des médecins s’intéressant à la médecine palliative ou étant spécialisés en la matière.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *